Choisir l’équipement adéquat pour une installation photovoltaïque autonome

Vous envisagez une installation photovoltaïque autonome et hésitez sur le choix des équipements ? Sachez que les systèmes photovoltaïques sont généralement constitués de cinq composants : le panneau solaire photovoltaïque, un régulateur de charge, un banc de batteries, un onduleur et un compteur électrique. L’installation correcte de tous ces éléments détermine le rendement des panneaux solaires. Néanmoins, le contrôleur de charge et le banc de batteries sont facultatifs. Certes, ils vous aident à stocker et à mieux utiliser l’électricité produite. Cependant, ils peuvent également augmenter le prix total de l’installation photovoltaïque autonome.

Une matrice solaire photovoltaïque

Une matrice solaire photovoltaïque représente un support pour les panneaux. Selon votre choix, il peut contenir un certain nombre de panneaux solaires photovoltaïques reliés électriquement. Les systèmes photovoltaïques doivent être installés sur des structures de montage stables. Ces dernières doivent être capables de :

Lire également : Agrivoltaïsme : une révolution dans l’agriculture et la production d’énergie

Grâce à la flexibilité des panneaux photovoltaïques modulaires, les systèmes photovoltaïques offrent de nombreuses conceptions différentes. Ainsi, ils répondent à une grande variété de besoins électriques, quelle que soit la taille de la surface d’installation. Dans tous les cas, prenez soin de dimensionner votre installation pour mieux la faire correspondre à votre consommation.

Un régulateur de charge

Les contrôleurs de charge régulent le courant continu provenant des panneaux solaires pour s’assurer que les batteries ne se surchargent pas. Un régulateur de charge sert à mesurer la charge des batteries et à arrêter le courant afin d’éviter que les batteries ne subissent des dommages permanents.

Les régulateurs de charge peuvent être divisés en deux types : la modulation de largeur d’impulsion (MLI) en anglais Pulse Width Modulation (PWM) et le suivi du point de puissance maximale (MPPT).

Le PWM est un type standard. Il est plus recommandé pour les petites installations photovoltaïques et les bancs de batteries, car il varie entre 4 et 60 ampères. En revanche, les régulateurs de charge MPPT conviennent mieux aux systèmes photovoltaïques présentant une tension élevée, allant jusqu’à 160 volts CC.

Toutefois, vous n’avez besoin d’un régulateur de charge que si vous disposez d’un parc de batteries. Autrement, vous n’aurez peut-être pas à adopter un régulateur de charge. Dans ce cas, votre panneau photovoltaïque doit produire environ 2 watts ou moins pour chaque 50 Ah.

Un banc de batteries

installation photovoltaïque autonome

Un banc de batteries permet de ne pas gaspiller l’énergie non utilisée. Il stocke l’énergie produite par le panneau photovoltaïque et qui n’est pas consommée immédiatement. Il peut, par exemple, alimenter votre maison pendant la nuit ou lorsque la lumière du soleil est insuffisante.

L’inclusion d’un banc de batteries dans vos systèmes photovoltaïques est facultative. Mais elle peut doubler la quantité d’énergie solaire que vous pouvez utiliser. Avec un système de batterie, votre maison pourra utiliser 80 % de l’énergie qu’elle produit. Alors que sans système de batterie, ce chiffre ne serait que de 40 %.

Un onduleur

Un onduleur est un élément clé de tout système solaire photovoltaïque, car il convertit l’électricité du courant continu en courant alternatif. Cela est nécessaire puisque vous avez besoin de courant alternatif pour l’alimentation de vos appareils ménagers.

Un compteur électrique

Quel que soit votre système solaire photovoltaïque, votre foyer doit disposer d’un compteur électrique qui mesure la consommation d’électricité par maison ou appartement. Celui-ci est connecté au système PV et mesure la quantité d’électricité que vous consommez dans votre maison. L’électricité produite à partir des panneaux photovoltaïques et non stockée ou utilisée, sera réinjectée dans le réseau électrique.

Vous pouvez aussi opter pour le monitoring. Il permet l’analyse des performances de vos panneaux à partir de votre ordinateur, tablette ou smartphone. Il se présente sous forme de graphe, de récapitulatif ou de tableau instantané.

Les données sont échangées entre l’application de surveillance et votre installation grâce à un accès à internet. Vous n’aurez pas besoin d’acheter un kit supplémentaire, puisque vous avez déjà probablement un smartphone. Et la mise en service se fait directement sur l’onduleur.

La dimensionnement de l’installation photovoltaïque autonome en fonction des besoins énergétiques

Le dimensionnement de votre installation photovoltaïque autonome dépend principalement de vos besoins énergétiques. Il faut connaître la quantité d’énergie que vous consommez en moyenne chaque jour. Pour cela, il existe plusieurs solutions.

La première solution consiste à utiliser une application mobile qui permettra d’enregistrer toutes les données relatives à votre consommation électrique et ainsi obtenir une estimation des besoins journaliers. La deuxième option est l’utilisation d’un wattmètre qui mesure la puissance instantanée de tous les appareils électriques connectés au réseau.

Pour le cas où vous ne disposez pas encore d’installation solaire, nous recommandons un calculateur en ligne pour déterminer la surface nécessaire pour installer vos panneaux photovoltaïques selon la région où vous habitez. Effectivement, le nombre d’heures disponibles par jour varie en fonction du lieu géographique et de sa météorologie.

Il faut aussi penser aux périodes hivernales ou pluvieuses qui sont moins propices à l’ensoleillement qu’en été. Il faudra donc prévoir une installation légèrement surdimensionnée afin de s’assurer un bon niveau de production toute l’année.

Avant toute chose, analysez vos besoins énergétiques puis ajustez-les selon les conditions bioclimatiques et saisonnières locales afin que votre équipement soit adapté et performant tout au long de l’année !

Les critères de choix des équipements pour une installation photovoltaïque autonome performante et durable

Une installation photovoltaïque autonome est composée de plusieurs équipements qui doivent être soigneusement choisis pour garantir une performance et une durabilité optimales. Le choix des équipements peut être influencé par différents critères.

Il faut porter son attention sur les panneaux solaires. Les panneaux monocristallins sont plus efficaces mais aussi plus coûteux que les panneaux polycristallins. Il faudra donc peser le rapport qualité-prix en fonction de votre budget.

La qualité du régulateur de charge est primordiale car c’est lui qui gère l’alimentation électrique provenant des panneaux solaires vers les batteries. Les régulateurs MPPT (Maximum Power Point Tracking) sont recommandés pour leur efficacité énergétique supérieure aux autres types de régulateurs disponibles sur le marché.

Le choix des batteries doit aussi retenir toute votre attention car ce sont elles qui stockent l’énergie produite pendant la journée pour une utilisation ultérieure. Des batteries stationnaires à décharge profonde, comme celles utilisées dans les bateaux ou les camping-cars, sont idéales pour une installation photovoltaïque autonome. Elles ont été conçues spécialement pour supporter des cycles fréquents et profonds sans perdre en capacité ni en performances.

Il ne faut pas non plus négliger le choix d’un bon onduleur afin de transformer le courant continu produit par les panneaux solaires en courant alternatif utilisable dans vos appareils électriques. Les onduleurs à onde sinusoïdale pure sont recommandés pour garantir une qualité de courant optimale.

Il faut des équipements qui présentent un bon rapport qualité-prix et qui sont compatibles entre eux. Une installation photovoltaïque autonome performante et durable doit être soigneusement étudiée avant toute acquisition !