Poste à souder : les différents types

En soudure, pour assembler des pièces en fer, en inox ou en aluminium, il faut obligatoirement un poste à souder. Ce transformateur aux réglages très simples vous fournit en courant continu d’intensité adéquate pour réussir vos soudures. Il en existe différents types avec des caractéristiques particulières vous laissant ainsi le choix en fonction de vos besoins. Découvrez les différents types de postes à souder.

Le MMA Inverter

Le poste à souder MMA Inverter est un modèle reconnu pour sa finesse et son usage à portée de tous. Ce type de poste, de la famille des postes à souder à l’arc, est conseillé pour tous débutants en soudure. En effet, même sans grands efforts, l’aspect de soudage est impeccable.

A voir aussi : C’est quoi un compte Hotmail ?

Grâce à cet équipement, souder les métaux d’épaisseurs allant de 2 à 10 mm ne sera plus un problème. Il vous suffit de régler la puissance en fonction de l’épaisseur du métal à l’aide d’un bouton, le potentiomètre. Ainsi, cette précision dans la régulation de l’intensité empêche d’avoir une baguette collante ou des trous dans le support.

En plus de sa soudure sans défaut, le MMA Inverter permet d’économiser l’électricité tout en travaillant confortablement. Il peut être utilisé pour certains types de travaux de soudure selon le métal et son épaisseur. Il dispose également de quelques options électroniques qui lui confèrent d’autres avantages technologiques.

Lire également : Qu'est-ce que la clé WEP ou WPA ?

Le poste pour la soudure semi-automatique

Encore appelé postes à souder MIG-MAG, ce type fait également partie de la lignée des postes de soudures à l’arc. Son usage est très productif, car il permet de souder des métaux résistants comme l’acier et le cuivre. Il est utilisé pour des travaux importants et montre tout son potentiel entre les mains de professionnels.

Le poste à souder semi-automatique est équipé d’un fil souvent fourré ou non, dont la fusion permet la soudure des matériaux. Le fil se déroule peu à peu pendant l’utilisation et la température élevée entraîne sa fonte. Sur ces postes, la vitesse de soudure est accrue limitant ainsi les essais et les faux pas pendant la soudure.

Une autre particularité qui lui vaut le nom de MIG-MAG est l’émission d’un gaz de protection pendant la soudure. Ce gaz, qu’il soit actif (MAG) ou inactif (MIG), permet d’éviter des corrosions sur la zone soudée.

Le poste à souder TIG

Ce type de poste à souder est très apprécié au cours des travaux de soudure fins. Il fonctionne à l’aide d’une électrode en tungstène et aussi d’un gaz inerte. Cela justifie le sigle TIG qui vient de « Tungsten Inert Gas ». Avec ce poste, il est possible de souder la majeure partie des métaux, des plus légers au plus lourds.

L’électrode en tungstène présente dans la torche de soudage permet au poste à souder TIG d’être très efficace. En effet, le tungstène est un métal dont le point de fusion est très haut. Le gaz inerte est également dispensé lors de la soudure et est canalisé par une buse en céramique sur la zone soudée.

Le mode d’utilisation d’un poste à souder TIG dépend du type de travaux à mener et des métaux concernés. Il est utilisé en polarité directe pour l’acier et autres métaux lourds et un peu résistants. Par contre, pour des métaux légers, il doit être utilisé en polarité alternée.

Le poste à souder MIG

Le type MIG est un poste à soudure qui utilise aussi le gaz en combinaison avec le courant électrique. Ce poste crée lors de son utilisation un court-circuit pour maintenir le niveau de la tension. Il arrive ainsi à souder la plupart des métaux y compris l’acier.

Le poste à souder MIG a également une importante productivité. En effet, il est équipé d’une bobine de fil grâce à laquelle il peut souder en continu. Toutefois, son utilisation requiert du savoir-faire mais aussi de la finesse. Il n’est donc pas approprié pour un débutant.

Il est également apprécié par les soudeurs car il produit très peu de fumée lors de son usage. Cependant, il doit être utilisé en intérieur pour éviter les courants à cause du gaz inerte qu’il utilise.