C’est quoi la chirurgie ambulatoire ?

Savez-vous que vous pouvez subir une opération chirurgicale et retourner chez vous au cours de la même journée. C’est bien possible grâce à la chirurgie ambulatoire. Elle a vu au XXe siècle et fait ses preuves depuis les années 1980.

En France, sur 10 interventions, 5 se font de cette manière. Quelles sont les affections qui permettent la pratique de ce type d’opération ? Quels en sont les avantages ? Informez-vous ici.

A voir aussi : Prostate : comment prévenir le cancer ?

La chirurgie ambulatoire : qu’est-ce que c’est ?

La principale spécificité de la chirurgie ambulatoire réside dans le temps à passer dans les locaux de l’hôpital après l’intervention. Cette durée ne dépasse pas en effet 12 heures. Dans la même journée donc, le patient rejoint son domicile.

Les précautions sécuritaires à prendre demeurent les mêmes comme celles d’une opération conventionnelle. Une chirurgie ambulatoire nécessite la présence du malade au bloc, une anesthésie, l’acte opératoire proprement dit et un suivi post-opératoire.

A lire aussi : C’est quoi un orgelet?

Pour les spécialistes, ce n’est pas l’intervention en elle-même qui change. C’est plutôt l’attention et l’intérêt porté vers le patient libéré dans la même journée du déroulement de l’acte opératoire. Avant de faire le choix d’une opération ambulatoire, le chirurgien étudie plusieurs facteurs et le type de pathologie en présence.

La chirurgie ambulatoire : quels sont les actes concernés ?

Dans la généralité, il n’existe pas une liste figée d’affections soumises à une opération ambulatoire. Cependant dans certains pays, des dispositions particulières encadrent la pratique de cette intervention. En France par exemple, l’association française de chirurgie ambulatoire fixe quelques cas dans lesquels, le chirurgien peut recourir à ce type d’intervention. Il s’agit des pathologies suivantes :

  • la cataracte ;
  • une dent à enlever ;
  • un genou à opérer ;
  • une chirurgie d’une veine ;
  • une opération des amygdales.

La liste est bien plus longue. L’important c’est de bien analyser les facteurs de prise en charge de l’affection avant toute décision. Au nombre de ces facteurs à prendre en compte, il y a les difficultés liées à l’acte, les antécédents, le lieu de résidence du patient et le plateau technique de l’établissement sanitaire.

La chirurgie ambulatoire : quels sont ses avantages ?

L’hospitalisation dans les locaux d’un centre de santé après une opération a un coût. Deux jours, trois jours ou une semaine, le patient paye pour la salle occupée et les soins apportés. Au moment d’établir sa facture, le point financier peut lui revenir lourd. Pouvoir rentrer donc chez lui pour le reste des soins permet au malade de réaliser des économies.

Autres avantages pour le patient, il évite les infections nosocomiales. Le fait de rester à l’hôpital en effet l’expose à d’autres maladies. S’il retourne alors tôt à son domicile, ce risque lui est épargné.

D’un autre côté, l’hôpital tire aussi des bénéfices de la pratique de l’opération ambulatoire. La libération dans un bref délai du patient permet de mieux préserver les infrastructures et autres matériels sanitaires.