C’est quoi la chirurgie du rachis ?

Voulez-vous en savoir plus sur la chirurgie du rachis ? La chirurgie du rachis est une opération qui se fait dans le dos. C’est une intervention de la neurochirurgie qui intervient dans le traitement des maux qui affectent la colonne vertébrale. Les nerfs qui sont au niveau de la moelle épinière  ainsi que les nerfs spinaux sont aussi concernés. Découvrez ici plus d’explications à propos.

La chirurgie du rachis : que retenir ?

Le rachis contient des vertèbres cervicales, c’est-à-dire le cou, les dorsales qui se situent entre les omoplates. Les lombaires qui sont en bas du dos, le sacrum ainsi que le coccyx font aussi partie du rachis.

A voir aussi : Prostate : comment prévenir le cancer ?

Alors, faire la chirurgie du rachis revient à faire une intervention dans le dos. Le plus souvent, cette opération a lieu au niveau des lombaires et des cervicales. Le spécialiste retire dans certains cas une hernie discale ou  agrandir le canal parcourant le dos. Ce professionnel intervient aussi pour faire la fusion de deux ou plusieurs vertèbres. Dans ce cas, on parle d’arthrodèse.

Il faut noter que chaque opération est unique et se fait de manière personnalisée selon les symptômes que présente le patient. Dans le cas d’une hernie discale par exemple, il faudra comprimer une racine nerveuse. Selon le cas, le professionnel est habileté à bien mener l’opération, quel que soit le cas.

A voir aussi : C’est quoi un orgelet?

Quand faire une chirurgie du rachis ?

Il existe plusieurs cas de figure qui entrainent une opération au niveau du dos. Cela dépend du diagnostic que le spécialiste fait de votre mal. Alors, il est possible de solliciter une intervention chirurgicale dans le cas d’une douleur intense au niveau du bras ou de la jambe. Avant d’en arriver à une opération, il faudra que le mal résiste aux traitements médicamenteux qui lui sont appliqués.

Aussi, le temps de décision du médecin pour passer à l’intervention dépend de la pertinence des douleurs. De même, une paralysie du bras ou de la jambe fait intervenir aussi une chirurgie du rachis. Les cas les plus rares sont les troubles vésico-sphinctériens ; autrement dit les fuites urinaires.

Retenez qu’une simple douleur de dos ne nécessitera une opération que si les traitements avec des médicaments ne soulagent pas les douleurs sur une période d’observation.

Quelques conseils pour éviter une opération du rachis

Il est important d’avoir de bonnes manières et de prendre les précautions qu’il faut pour au mieux éviter d’en arriver à ce stade.

Ces attitudes vont vous permettre de préserver la santé de votre dos afin de limiter les risques. Alors, il faudra avoir une position lorsque vous voulez être assis pendant une longue durée.

En dehors de cela, vous devez avoir un fauteuil adéquat et savoir comment vous levez du lit les matins. Chaque position que vous prenez doit être bien calculée.