Comment aider des parents qui viennent de perdre leur bébé ?

Il est difficile d’imaginer un deuil périnatal mais, plusieurs parents sont confrontés à cette situation et la vive très mal. En tant que proche, bien que la situation soit difficile à vivre de votre côté, vous avez besoin d’apporter votre aide aux parents éplorés. Si vous vous interrogez sur les aides que vous pouvez apporter à des parents qui viennent de subir un deuil périnatal, découvrez dans cet article quelques conseils pratiques.

Respecter le deuil des parents

Le premier geste que vous devez faire à l’égard des parents est de respecter le deuil. Chaque personne réagit différemment face à la mort. Ainsi vous pouvez remarquer que certains parents prennent du temps à se libérer du poids du chagrin que leur apporte ce deuil. Il y a parfois ce sentiment de honte, de culpabilité qui naît généralement chez la maman. Pour certains parents ils pensent avoir renoncé à leur bonheur. Au lieu de manifester un sentiment de peur ou d’incompréhension à l’égard des parents, il vous est demandé de vous montrer patient, attentif et de partager leur douleur.

A lire aussi : Organisez une soirée jeux en famille pour des moments de qualité ensemble

Trouver les mots réconfortant pour les parents

Dans une situation de deuil périnatal, les mots ont un sens aiguisé qui peut soulager les parents. Il est certes difficile de trouver et de placer les mots qu’il faut à la bonne place. Vous pouvez déjà commencer à faire preuve de délicatesse à chaque moment en reconnaissant les émotions et la douleur des parents. Il serait plus sage d’éviter les paroles de recommandation qui seraient inévitablement blessantes. Il est connu de tous que la parole est libératrice mais, vous ne devez pas forcer la confidence. Surtout soyez attentifs aux comportements inhabituels.

Apporter votre aide

Pour apporter votre aide, vous pouvez chercher à passer un coup de fil. Le simple fait d’entendre votre voix peut les aider à se libérer de leur isolement. Vous pouvez également concevoir des cartes avec des messages de sympathie pour leur prouver qu’ils ne traversent pas ce moment seuls. Parfois vous pouvez chercher à déposer au seuil de leur porte des paniers de vivre ou de repas. C’est d’ailleurs l’idéal quand les parents ont besoin de rester seul.  Vous les accompagner sans déranger leur isolement.  Vous pouvez également les aider à faire les travaux ménagers comme le nettoyage de la maison, faire sortir le chien ou offrir de garder les autres enfants.

A découvrir également : Comment bien profiter d’un EVG à Paris ?

Dans certains cas vous pouvez inviter les parents à prendre une soupe ou à dîner avec vous. Cette technique vous permet de briser la routine chez ces derniers.

Offrir un soutien pratique aux parents en deuil

Dans ce contexte difficile, le soutien pratique peut prendre différentes formes. Par exemple, vous pouvez proposer de cuisiner pour eux ou leur livrer des plats préparés afin qu’ils n’aient pas à s’inquiéter de cette tâche quotidienne. Vous pouvez aussi les aider en faisant les courses ou en gardant leurs autres enfants pour qu’ils aient du temps pour eux-mêmes et puissent se reposer.

Aider à l’organisation d’une cérémonie funéraire est aussi une façon concrète d’apporter son aide aux parents endeuillés. Effectivement, cela peut être une tâche difficile et épuisante mentalement pour ces derniers qui doivent gérer leur propre douleur tout en prenant des décisions importantes concernant la cérémonie.

Il faut être à l’écoute des parents. Le simple fait d’être là pour écouter sans juger peut déjà soulager une partie de leur souffrance.

Offrir un soutien financier peut aussi être utile dans certains cas où les frais liés à la perte d’un enfant peuvent être très élevés. Bien sûr, cette option doit être discutée avec tact et sensibilité car cela reste un sujet délicat.

Offrir un soutien pratique aux parents en deuil passe par l’empathie et la compréhension de leurs besoins spécifiques. Avec patience et bienveillance, nous pouvons tous contribuer à alléger le fardeau qui pèse sur ces familles fragilisées par la perte tragique d’un bébé tant désiré mais malheureusement disparu trop tôt.

Savoir quoi faire et ne pas faire lorsqu’on aide des parents endeuillés

Lorsqu’on souhaite apporter son aide à des parents qui viennent de perdre leur bébé, il faut savoir quoi faire et ne pas faire. Voici quelques conseils utiles pour aider sans blesser :

Ne pas minimiser la douleur : Évitez les phrases toutes faites comme ‘au moins vous êtes jeunes’ ou ‘tout arrive pour une raison’, ce genre d’affirmations peuvent sembler insensibles et même blessantes pour les parents endeuillés.

S’adapter aux besoins spécifiques des parents : Chaque parent réagit différemment au deuil. Il faut s’y adapter au mieux. Certain(e)s préféreront parler beaucoup tandis que d’autres auront besoin de plus de temps seul(e)s.

Garder en tête l’importance du timing : Le moment où l’on décide d’aider peut avoir un impact significatif sur le bien-être émotionnel des parents endeuillés. Il est donc crucial de rester alerte quant aux moments où ils sont disposés à recevoir votre soutien.

Laisser les parents diriger la discussion : Les conversations avec les proches qui ont perdu un enfant peuvent être difficiles mais elles sont essentielles pour offrir soutien et compréhension. Laissez toutefois les parents mener la conversation afin qu’ils se sentent plus maîtres dans cette situation difficile.

Rester présent à long terme : La perte d’un enfant laisse une marque indélébile chez ses proches, ce qui implique souvent que le processus du deuil puisse prendre plusieurs mois voire années avant que celui-ci soit terminé. Il faut rester présent(e) pour les parents sur la durée plutôt que de les abandonner après quelques semaines ou mois.

Proposer des ressources et des contacts pour les parents en deuil

En plus d’offrir son soutien émotionnel, il peut aussi être utile de proposer aux parents en deuil des ressources et contacts qui pourraient les aider dans leur processus de guérison. Voici quelques suggestions :

Des groupes de soutien : Les parents endeuillés ont souvent besoin d’être entourés par des personnes qui comprennent ce qu’ils traversent. Il existe plusieurs groupes de soutien locaux ou nationaux avec des professionnels spécialisés dans l’aide aux gens ayant subi une perte infantile.

Livres sur le sujet : De nombreux livres ont été écrits sur la perte infantile et peuvent fournir un réconfort précieux aux parents endeuillés ainsi que des idées pour gérer leurs sentiments et émotions.

Sites internet dédiés à la perte infantile : Des sites web sont aussi disponibles pour offrir du support virtuel aux parents en phase post-deuil. Ces plateformes proposent notamment des forums, chatrooms, blogs, etc.

Aider un couple à faire face au décès d’un enfant est un processus difficile où chaque individu requiert une attention particulière quant à ses besoins émotionnels personnels. En gardant ces conseils à l’esprit, vous pouvez apporter votre aide sans mettre maladroitement les pieds dans le plat ni blesser davantage les parents déjà vulnérables.

Sachez que votre présence constante, même après quelques mois, est essentielle pour permettre aux parents en deuil de surmonter leur perte. Proposer des ressources et des contacts peut aussi contribuer à les aider dans leur processus de guérison.

Comment soutenir des proches qui soutiennent des parents en deuil

Il n’y a pas qu’aux parents endeuillés que l’on doit apporter son soutien. Les personnes qui les accompagnent, comme des amis ou de la famille proche, ont aussi besoin d’aide pour continuer à offrir leur propre support.

Soyez présent.e.s :

Les amis et membres de la famille proche sont souvent les premières personnes sur place pour apporter un soutien direct aux parents endeuillés. Ils peuvent aussi être épuisés ou anxieux quant à leur capacité à gérer correctement cette situation. Dans ce contexte, pensez à bien concrète : aider peut passer par des actions très simples telles que préparer un repas ou s’occuper du ménage dans la maison des parents en deuil afin qu’ils puissent avoir un peu plus de temps pour se reposer et réfléchir sans distraction.

Rappelez-vous qu’il faut donner du temps au processus :

Le processus post-deuil est différent selon chaque individu, mais il faut comprendre qu’il ne se termine pas après quelques jours ou semaines seulement. Il peut falloir plusieurs mois voire années avant que les parents en deuil acceptent pleinement ce qui s’est produit et retrouvent une certaine normalité. Soyez patient.e.s avec eux.

Conseillez-leur des ressources :

Il peut être utile de recommander à vos amis ou à votre famille proche certains sites web, groupements locaux ou nationaux qui offrent du soutien pour les personnes en phase post-deuil. Cela leur permettra d’avoir plus de ressources et contacts sur lesquels s’appuyer dans leur processus de guérison.

Le décès d’un bébé est une expérience difficile et traumatisante pour tout le monde. Les parents endeuillés ont besoin d’être entourés de gens bienveillants qui peuvent les aider à traverser cette période trouble. De même, leurs amis et membres de la famille proche doivent être épaulé.e.s car ils sont aussi touchés par cet événement tragique. En suivant ces quelques conseils simples, vous pouvez aider chacun à trouver sa place dans ce processus post-deuil avec empathie et respect mutuel.