Comment accéder au métier d’auxiliaire de puériculture?

Le métier d’auxiliaire de puériculture est idéal pour les personnes passionnées du bien-être des nourrissons et des enfants fragiles. À première vue, le métier d’auxiliaire de puériculture ne semble pas nécessiter de vastes connaissances médicales. Toutefois, pour y accéder il faut suivre impérativement une formation qui y est dédiée. Voyons ensemble les rouages du métier d’auxiliaire de puériculture et les moyens pour y prétendre.

Auxiliaire de puériculture : en quoi consiste concrètement ce métier ?

Le métier d’auxiliaire de puériculture s’exerce dans la plupart du temps dans les pouponnières et dans les crèches. Contrairement aux idées reçues, ce métier n’est pas seulement réservé aux femmes. L’auxiliaire de puériculture a pour fonction de s’occuper des nourrissons et des petits enfants malades ou en bonne santé.

A découvrir également : Qui consulter en cas de douleur anale ?

Souvent sous la direction d’une infirmière ou d’un infirmier, l’auxiliaire de puériculture s’assure de prodiguer des soins essentiels aux enfants. Ils s’occupent donc du toilettage, de la nutrition et des activités divertissantes qui participent à l’éveil de l’enfant.

L’auxiliaire de puériculture vient aussi en soutien aux nouvelles mères dans les centres de santé. Son rôle dans ce cas est de procurer des conseils aux mères débutantes sur les bons gestes à avoir envers leurs nouveau-nés.

Lire également : C’est quoi un orgelet?

Par ailleurs, le métier d’auxiliaire de puériculture ne se limite pas à un travail en centre hospitalier. En effet, le pratiquant peut choisir de créer sa propre entreprise pour se faire plus de profits.

Les formations nécessaires pour devenir auxiliaire de puériculture

Pour prétendre au métier d’auxiliaire de puériculture, il est obligatoire de détenir un diplôme d’État d’auxiliaire de Puériculture. Cette formation se fait en 1 an au plus et n’est accessible qu’aux détenteurs d’un baccalauréat.

Les candidats disposant du diplôme de baccalauréat sont alors soumis à un examen de sélection. La sélection comprend : une étude du dossier du prétendant ainsi qu’un entretien. Au cours de cet entretien, il sera déterminé si la personnalité et les compétences du candidat sont adaptées à un métier aussi délicat.

Toutefois, il est aussi possible d’accéder au métier directement à partir de la 3e. En effet, le CAP AEPE ou encore le CAP accompagnant éducative petite enfance est une formation permettant de postuler aux divers métiers de petite enfance déjà dès la fin du premier cycle du lycée.

Pour finir, Le VAE (validation des acquis et d’expérience) est aussi un moyen pour devenir auxiliaire de puériculture. C’est un examen diplômant destiné aux personnes sans diplôme, mais qui ont pu apprendre en suivant des professionnels et qui détiennent de réelles compétences.