Annabelle Lengronne : biographie de la comédienne

Annabelle Lengronne est une actrice ayant joué dans une vingtaine de films et séries. Française, mais d’origine africaine, elle s’intéresse à la comédie depuis sa tendre enfance. Son rêve devint alors réalité quand elle s’envole pour Paris en 2015. Découvrez dans ce billet la biographie de l’actrice Annabelle Lengronne.

Qui est Annabelle Lengronne ?

Annabelle Lengronne est une actrice sénégalaise ayant grandi en Martinique. Elle y est restée jusqu’à ses 18 ans avant de mettre le cap sur Paris. La comédienne dépose ses valises dans la cité parisienne en 2005. Avant de se tourner vers le cinéma, Annabelle Lengronne avait une certaine affinité pour le théâtre, ce qui l’a poussé à prendre des cours dans le domaine.

A lire en complément : Quelles sont les fonctionnalités du ChatGPT ?

Pour ce qui est de ses parents, Annabelle Lengronne affirme être née d’une mère migrante qui a fui du Sénégal. Elle est née en février 1987 sous X à Paris et fut adoptée par un couple de blancs. Comme vous pouvez vous en douter, son enfance a été marquée par le fait qu’elle ait été adoptée.

On ne manquait pas de lui rappeler la différence de sa couleur de peau avec celle de ses parents. L’actrice affirme qu’elle s’est rendu compte pour la première fois de son adoption à travers les regards des autres et de leurs commentaires déplacés.

Lire également : Les différents matériels de manutention : le chariot élévateur

Qu’en est-il de sa filmographie ?

Avant de décrocher un rôle dans une série importante, Annabelle a dû longtemps jouer dans des pièces théâtrales. Cela l’aurait préparé pour son premier rôle à la télé dans la série Xanadu. Après son premier rôle à l’écran dans cette série en 2011, les choses ne se sont plus arrêtées.

Annabelle Lengronne a enchaîné plusieurs rôles dans d’autres réalisations. Dans la même année, on retrouve l’actrice dans la comédie « Les Mythos ». Elle jouera ensuite aux côtés de Guillaume Canet qui interprète un restaurateur endetté dans « Une meilleure vie ».

En 2012, Annabelle Lengronne figure dans « Les Kaïra » puis dans le téléfilm « Danbé, la tête haute » où elle incarne la championne de boxe Aya Cissoko. Ces apparitions l’exposent sous les feux des projecteurs et ses rôles prennent désormais plus d’ampleur. Ces précédents films lui ont permis d’incarner le personnage féminin principal (Stan) dans le film « La Fine équipe ».

Si l’actrice a jusque-là joué dans des comédies, elle change de registre en 2020 avec le film « Filles de joie » et incarne le personnage de Conso. La production tourne autour de la prostitution où elle joue aux côtés de Noémie Lvovsky et Sara Forestier.

Quelles sont les distinctions de l’actrice ?

Annabelle Lengronne

Annabelle Lengronne a joué dans une vingtaine de films et séries télévisées. Toutefois, elle n’a pas souvent eu des rôles principaux. Grâce à son rôle dans « Filles de joie » en 2020, elle remporte le prix Plurielles de la meilleure actrice de second rôle.

Deux ans plus tard, la comédienne remporte le prix de la meilleure interprétation féminine au festival international du film de Stockholm 2022. Ce prix est consécutif à son rôle dans « Un petit frère ». En 11 ans de carrière, l’actrice peut se targuer d’avoir fait une entrée de plus de 580 000 au cinéma.

Qui partage la vie d’Annabelle Lengronne ?

Contrairement à certaines célébrités qui s’affichent, Annabelle est plus réservée. L’actrice est très discrète, ce qui ne permet pas d’en savoir plus sur sa vie privée à moins qu’elle ne décide d’informer ses fans par elle-même. Même la presse people a du mal à avoir des informations sur sa vie privée. Jusque-là, l’identité de celui qui partage sa vie reste inconnue.

Les débuts d’Annabelle Lengronne dans le monde du théâtre et de la télévision

Depuis son plus jeune âge, Annabelle Lengronne a toujours été passionnée par le monde du spectacle. C’est ainsi qu’elle décide de se lancer dans une carrière artistique dès sa majorité. Elle commence alors à prendre des cours d’art dramatique pour perfectionner son jeu d’acteur.

En 2004, elle fait ses débuts sur les planches dans la pièce « Andromaque » de Racine au Théâtre du Nord Ouest à Paris. Elle enchaîne ensuite avec quelques autres pièces avant de se diriger vers la télévision en jouant dans plusieurs séries françaises telles que « Alice Nevers », « R. I. S Police scientifique » ou encore « Julie Lescaut ».

Mais c’est véritablement en 2013 qu’elle décroche un rôle majeur qui va propulser sa carrière : celui de la sorcière Serena dans la série télévisée française phénomène « Kaamelott ». La comédienne y interprète ce personnage durant quatre saisons jusqu’en 2013.

Ce succès lui permettra aussi de jouer aux côtés d’autres grands noms tels que Catherine Deneuve et Gérard Depardieu dans le film franco-belge intitulé ‘Astérix et Obélix : Au service de Sa Majesté’ réalisé par Laurent Tirard.

Annabelle Lengronne a prouvé son talent sur scène et devant les caméras grâce à ses performances impressionnantes. Nul doute que cette actrice pleine de promesses continuera à fasciner le public français pour longtemps encore !

L’engagement d’Annabelle Lengronne pour la cause féministe et LGBT+

En plus de son talent d’actrice, Annabelle Lengronne est aussi une militante engagée pour les droits des femmes et du mouvement LGBT. Elle a souvent pris la parole dans les médias pour partager ses convictions et défendre ces causes qui lui tiennent particulièrement à cœur.

Elle a ainsi participé à plusieurs événements en faveur du droit des femmes, comme le 8 mars où elle s’est jointe aux marches organisées dans plusieurs villes de France afin de faire entendre sa voix. La comédienne a aussi soutenu les associations telles que « Ni putes ni soumises » ou encore « Osez le féminisme ! ».

Concernant la communauté LGBT, Annabelle Lengronne n’a pas hésité à prendre position en affirmant régulièrement son soutien au mariage pour tous ainsi qu’à toutes les personnes ayant vécu des discriminations liées à leur orientation sexuelle. Elle a aussi fait partie du jury lors de la première édition du festival LGBTQ+ Deauville Saison 1, dont l’objectif était justement de mettre en avant cette communauté trop souvent discriminée.

La jeune femme utilise donc sa notoriété et son influence pour sensibiliser le grand public sur ces sujets importants. Un engagement louable qui montre que derrière l’image publique se cache un être humain sensible aux injustices sociales.