Comment choisir son premier katana?

Le Japon est un archipel composant de nombreuses petites îles. Se trouvant dans l’Asie de l’Est, c’est de là qu’est né le katana. C’est un objet tant désiré par les néophytes que les experts. Communément appelé tachi, il est apparu à l’époque de Heian (794-1185) de forme droite et double tranchant. Puis son évolution avec les courbes est vue à la période d’Asuka (535-710). Se groupant parmi les armes blanches appelés Jōkotō, le tachi mesurait 80 cm et se portait du côté gauche par la cavalerie.

La différence entre un katana et un sabre

C’est en l’an 1400 que fut la naissance du nom de katana. Il devient plus court de 70 cm, épais et large et peut être porté vers le haut. Armes de coupe utilisée pendant les guerres antiques, le katana et le sabre sont différents. Vous devez voir le site sabre-japonais.com pour se faire conseiller sur l’achat d’un katana

A voir aussi : Les différents matériels de manutention : le chariot élévateur

Le katana est un sabre d’origine Japonaise. Il est fait en acier, associant fer et carbone. Le dosage du carbone donnera la propriété utile que le forgeron travaillera pour fabrique le katana. A un tranchant, sa forme courbée est très utile pour la frappe et donne une grande portée. Sa longueur est de 60 à 70 cm et peut être manié à une ou deux mains.    

Le sabre est décrit comme une variété d’arme à lame courbée ou droite. Souvent à deux tranchants, très apparenté aux cavaliers occidentaux, il est aussi utilisé dans diverses époques et civilisation tels orientaux, persans, empires chinois. Il est conçu pour les mouvements verticaux et pour les coups de pointe.

A lire également : 55 sujets de discussion intéressants avec des amis, des partenaires ou de la famille

Le choix d’un katana

Il y a différents critères pour le choix d’un katana. 

Les matériaux : pour les non connaisseurs, la matière constituant le katana est le fer et le carbone. Sa résistance mécanique se jouera sur le pourcentage du carbone. 

Anciennement, c’est le Tamahagane, un minerai extrait du bas fourneau qu’est l’acier est  utilisé pour sa fabrication. 

Actuellement, l’acier peut être mélangé avec des adjuvants chimiques (Chrome, molybdène) soit pour le rendre inoxydable, sans entretien, qui produit des lames pour faire de l’entraînement, soit pour le rendre légère avec l’ajout de l’aluminium, donnant des katanas désignés aux débutants. 

La forge : 

  • Forge Maru –ou homogène : La forge simple et manuelle avec une presse mécanique ou hydraulique. Le résultat sera un katana rigide et le prix intéressant.
  • Forge acier feuilleté ou superposition de deux couches : C’est l’acier damas associant l’acier dur et souple en plusieurs empilements. La lame est rigide et souple. Très bien pour être un objet de collection et décoration.
  • Forge Kobuse – ou composite, elle se compose d’acier dur (Hagane) de l’extérieur et d’acier souple (Shigane) de l’intérieur pour une lame tranchante et résistante aux coups durs sans se casser. Son katana est destiné pour les experts qui veulent maitriser leur art. Prix très cher.
  • Forge San-Mai – ou en trois parties, composé d’acier souple à l’intérieur et d’acier rigide et tranchant à l’extérieur. Elle donne une parfaite lame tranchante, rigide et souple qui peut encaisser des coups durs sans se briser.