Logo News21.tv
 



 
 
Favoris et Partage
Aujourd’hui nous partons au zoo pour essayer de discerner quels sont les animaux les plus dangereux. Les craintes que l’on a des animaux lorsque l’on voyage sont-elles fondées ? Pour répondre à cette question, regardons le nombre de morts causés par les différents animaux que l’on peut croiser lors d’un voyage. Les chiffres sont à prendre dans leur relativité plutôt que dans leur valeur absolue car il n’y a évidemment pas de statistiques mondiales certaines sur le sujet.
D’abord, l’effrayant requin croqueur de surfeur est-il à craindre ? eh bien sauf à se jeter sous ses ailerons pas vraiment ; il est responsable de 10 morts par an ; c’est le moins dangereux de notre palmarès, à égalité avec le grand méchant loup.
Qu’en est-il des animaux sauvages, les célèbres big five ? On estime qu’ils tuent entre 100 et 200 humains chaque année. À égalité avec l’éléphant, mais bien moins que l’hippopotame : c’est un des plus dangereux gros animaux, qui tue 4 à 5 fois plus que les précédents. Ce n’est pas rien, si ce n’est en comparaison des suivants.
Car plus dangereux sont des tout petits animaux, les parasites – eh oui ce sont des animaux – comme le ténia qui tue 2 000 humains par an. Et c’est 5 fois moins que la mouche tse tse et la réduve qui injectent un trypanosome, tuant par la maladie du sommeil une dizaine de milliers de personnes chaque année.
Vient ensuite le chien qui peut transmettre la rage, et le serpent, l’un et l’autre causent quelque 50 000 décès par an. C’est un peu moins que l’ascaris, cause, lui, d’une parasitose intestinale.
Vient ensuite la bilharziose, dont le parasite est hébergé par un petit escargot d’eau et que l’on contracte en se baignant en eau douce. Ce sont des dizaines de millions de personnes qui sont contaminées chaque année, et des dizaines de milliers qui en mourront. Mais tout cela est très relatif par rapport aux deux prédateurs majeurs qui dominent ce triste palmarès. Avec près d’un demi-million de ses semblables tués, l’homme arrive tristement en deuxième position.
Et la tête est occupée par le plus redoutable des animaux tueurs de la planète qui est, vous l’aurez deviné, le moustique, responsable, lui, de plus d’un million de morts de notre espèce. Certes ce n’est pas directement, mais à travers les maladies qu’il transporte au premier rang desquelles le paludisme ; mais il transmet aussi la dengue, la fièvre jaune, le chikungunya le virus zika, le west Nile virus et j’en passe de plus exotiques.
Certaines de ces maladies se traitent ; mais contre d’autres il n’y a aucun traitement. Alors que peut-on faire ? eh bien éviter autant que faire se peut les piqûres de moustiques et l’on diminuera d’autant le risque qu’ils nous transmettent de vilaines maladies. Si vous voulez savoir comment, retournez voir les épisodes précédents de mes petites interventions.